Les backstages de ma vie de freelance

Et si vous receviez toutes les deux semaines un mail vous donnant des conseils en référencement naturel et en rédaction web et un aperçu de mon quotidien de freelance ?

[mc4wp_form id=”24177″]

Comment sélectionner son template wordpress ?

Comment bien choisir son thème WordPress quand on n’y connaît rien ?

Le monde du web est parfois effrayant (digne d’un film d’horreur avec du code en guise de tueur à la tronçonneuse) quand on n’a aucune base. Heureusement, il existe des CMS comme WordPress qui vous aide à créer un site internet facilement. Pour vous faciliter encore plus le travail, vous pouvez trouver des thèmes déjà tout faits ! Même si le design parfait n’existe pas, il vous permet d’obtenir une base pour la création de vos pages. Mais encore faut-il trouver le bon !

La définition d’un thème

Un thème correspond à l’architecture du site internet. Il vient organiser et mettre en forme les différents éléments de chaque page : menu de navigation, logo, footer (pied de page), etc. Un thème gratuit ou payant intègre aussi l’aspect design. Il faut donc qu’il colle au mieux à l’image de votre entreprise et à votre cible. Mais ce ne sont pas les seules obligations qu’il doit remplir !

10 règles pour bien choisir son template WordPress

Avant de débuter la recherche

1. Éviter les thèmes gratuits

Les templates gratuits ont l’avantage d’être… gratuits. Ils séduisent donc beaucoup de blogueurs et d’entreprises. Cela veut aussi dire qu’ils sont sur-utilisés. Alors, pour vous démarquer, même sans connaissance en développement, il est préférable de choisir un thème payant. De ce fait, le nombre de sites exploitant le même design que vous est réduit.

En général, vous pouvez trouver un bon thème entre 50 et 75 €.

2. Rédiger un cahier des charges

Ce document est utilisé pour déterminer vos besoins. Il sert à lister les fonctionnalités auxquelles doit répondre le thème. Par exemple, si vous avez un site de e-commerce, il doit offrir des mises en page pour les fiches produits, la page de paiement…. Si vous souhaitez développer un blog, le thème idéal doit être pensé pour les articles, les pages “catégories” et les commentaires. Si vous prévoyez de diffuser des publicités sur votre site, cherchez un template qui prévoit déjà des espaces dédiés.

3. Aller sur des plateformes reconnues

Nombreux sont les sites qui proposent des templates gratuits ou payants. Toutefois, certains profitent de la crédulité des personnes pour les arnaquer. Il faut donc vous tourner vers des sites professionnels et réputés. Parmi les plus connus, il y a Themeforest et Creativemarket. Il en existe bien d’autres, mais cela fera l’objet d’un futur article !

Pendant la recherche

4. S’intéresser aux avis et à la popularité

Vous avez trouvé un thème qui vous plaît ? Parfait ! Mais avant de passer à la case paiement, il faut vérifier la popularité du template. Normalement, la plupart des sites professionnels vous permet de voir le nombre de personnes ayant déjà achetées ce design. Plus elles sont nombreuses, plus cela est bon signe.

Vous pouvez aussi consulter les avis laissés par les précédents acheteurs. Comme les commentaires sur un site de e-commerce, ils vous aident à savoir si le thème est opérationnel. En général, les avis laissés sont en anglais. Il faut donc avoir un minimum de maîtrise ou faire appel à notre fidèle ami Google.

5. Vérifier la réactivité du créateur

Sur les sites de thèmes, vous trouvez un espace d’assistance technique. Les acheteurs y posent leurs questions au développeur. Ce ne sont pas tant que les interrogations qui nous intéressent, mais plutôt la réactivité du développeur. S’il répond rapidement, cela veut dire qu’il est disponible pour vous aider en cas de problème.

Certains développeurs de templates vous proposent d’acheter une licence supplémentaire pour l’installation du thème. Cela peut être une bonne idée, si vous craignez de ne pas pouvoir intégrer tout seul votre site internet. Là encore, il est toujours préférable de parler anglais pour communiquer efficacement.

6. S’assurer de la mise à jour du template

WordPress fait souvent l’objet de mises à jour. Cela peut venir casser des fonctionnalités de votre template. Il faut donc trouver un thème de site régulièrement actualisé. Là encore, les sites professionnels (ThemeForest…) indiquent la date de la dernière mise à jour du design. Si elle a eu lieu il y a moins de quatre  mois, vous pouvez y aller !

7. S’assurer de sa facilité de prise en main

La force de WordPress est sa facilité d’utilisation. Toutefois, ce CMS peut vite devenir une usine à gaz avec un template compliqué à utiliser. Si vous avez de faibles connaissances en intégration, je conseille les templates usant d’un panneau Theme Options. Cela permet de personnaliser le design en quelques clics.

Certains thèmes utilisent des shortcodes et le plugin Visual Composer. La plupart des professionnels les déconseillent, car ils utilisent des codes uniques. L’affichage de vos contenus buguera le jour où vous changerez de template. Toutefois, ils sont de véritables alliés si vous ne maîtrisez pas le développement.

Ces fonctionnalités sont listées dans la description du thème convoité, s’ils sont utilisés.

8. Tester le thème

Normalement, si le créateur du thème a bien fait son travail, cette étape n’est qu’une formalité. Pour que le template soit le bon, il doit être :

  • responsive design, c’est-à-dire qu’il doit s’adapter à toutes les tailles d’écran. Pour ce faire, jouez avec la taille de la fenêtre de votre navigateur. Réduisez-la, agrandissez-la. Si le design s’adapte instinctivement (sans besoin d’actualiser la page), votre template est responsive design. Il convient donc aux téléphones, tablettes et ordinateurs ;
  • compatibles avec tous les navigateurs de recherche. Il existe tellement de navigateurs ! Malheureusement, ils ne fonctionnent pas tous de la même manière. C’est pourquoi certains n’affichent pas correctement les sites. Il faut donc tester le template avec Google Chrome, Internet Explorer, Safari et Firefox. Si un bug apparaît, c’est que ce design n’est pas compatible et posera problème à vos visiteurs.

9. Vérifier l’optimisation du template

Le référencement est le nerf de la guerre pour la visibilité d’un site internet. Si vous n’y connaissez pas grand-chose, il va donc falloir trouver un thème qui vous facilite le travail avec :

  • une bonne structure des pages. Elles doivent contenir au minimum une balise H1 et une balise H2. Mais pas n‘importe où ! Elles doivent être placées sur le titre (pour la balise H1) et sur l’intertitre (pour la balise H2). Le tout dans cet ordre, s’il vous plaît ! Pour vérifier ce point, il y a des outils comme l’extension SEO Quake et WebRank Info (https://www.webrankinfo.com/outils/balises-h1-h6.php).
  • une bonne vitesse de chargement du site. Pour ce faire, vous pouvez utiliser GT Metrix ou PageSpeed Insights. Il y a certains éléments que vous pourrez corriger facilement de votre côté (comme la réduction du CSS et du HTML). Cela vous permettra de gagner quelques microsecondes précieuses. Toutefois, certains points seront peut-être trop techniques pour vous. Il sera donc préférable de passer votre chemin.Il faut considérer ces résultats en prenant du recul. En effet, les réglages de la démo du site peuvent générer un temps de chargement lent.
  • de bons liens. Ce point a un impact important sur le référencement de votre site. Si vous souhaitez créer un blog, vérifiez que les articles contiennent une zone “ces articles vous plairont”. Si vous avez un site vitrine, assurez-vous qu’il y ait un fil d’Ariane.

10. Vérifier le mode de traduction

La plupart du temps, les thèmes sont en anglais. Cependant, la traduction est rapide pour les designs utilisant le système de traduction de WordPress (avec des fichiers .mo et .po). Il vous suffit alors de télécharger Poedit ou tout logiciel équivalent pour réaliser la traduction. Si vous ne voulez pas passer par l’étape de traduction, il est préférable de choisir un thème en français.

Questions à se poser avant d'acheter un thème wordpress

Il existe de nombreux autres points à vérifier avant d’acheter un template. Mais à votre échelle, ces quelques étapes vont vous permettre de ne pas commettre d’erreurs. Maintenant que vous savez quoi regarder, il ne vous reste plus qu’à vous plonger dans le monde obscure des templates ! Je vous souhaite bon courage 😀

Comment trouver le bon thème wordpress ?

Marie Bodet

Rédactrice web depuis 2015, Marie Bodet a longtemps travaillé chez l'annonceur. Elle est aujourd'hui freelance pour proposer ses services de rédacteur web indépendant aux assocations, PME, agences.... Elle partage également ses connaissances durant des séances de formation et de consulting.

Aucun commentaire

Poster un commentaire